France > Maroc 2014

2 mois, 4000 km, partant de chez moi, pour aller découvrir le Maroc, en passant par l'Espagne.

Nouveau départ

Mer. 16 Juillet 2014

Le vélo – faut-il que je lui trouve un nom un jour ? – était stocké dans le garage des parents à Conflans depuis deux ans. Avant-hier soir je suis allé le chercher, lui ai ré-installé les 4 sacoches remplies de tout le matériel dont j’aurai besoin. Premiers coups de pédale, jusqu’à la gare du centre-ville (obligé de passer par saint-lazare, interconnexion RER A coupée pour cause de travaux, pour ceux à qui ça parle …).

Puis arrivé à Saint-Lazare, j’ai le centre de Paris à traverser pour rentrer chez moi.

Oh quel bonheur ! Voilà deux ans que je roule en Vélib. J’aime les vélibs et comme ils rendent Paris agréable, mais ici quel bonheur ! Le pédalier coule, le vélo est stable, le système de vitesses est parfaitement règlé : clic depuis mon index, clac dans mes jambes. Les gens me regardent. Je me sens spécial et en confiance à la fois; voyageur. Boulevard Malesherbes : une route déserte (il est 23h), droite, plate, sans vent. L’accélération est douce et continue, et ce pédalier, et ces roulements toujours tellement agréables, du duvet pour un cycliste.

Et ça revient en roulant, les pensées ! Cette voix de conteur qui raconte ma propre histoire dans ma tête pendant que je roule. J’ai envie de vous raconter ce que je vis ! Ba oui, j’ai pas pu m’en empêcher, je fais un voyage de deux mois cet été, seul qui plus est, et j’ai envie de les raconter. Ca vous branche ? Il est temps d’écrire de nouvelles aventures !

Et l’aventure a d’ailleurs un peu continué, puisqu’alors que j’arrivais place de la concorde, le trafic était stoppé, le pont bouché : le feu d’artifice du 14 Juillet démarrait sur la tour eiffel. Je crois qu’un étranger aurait été saisi par la magie du moment. Il n’y avait qu’un Parisien pour se dire “Bah, je l’ai déjà vu l’année dernière, j’ai envie de faire du vélo et rentrer chez moi, poussez vous”. Fin, donc, de cette première étape.

Alors voilà le projet : voyage de deux mois, de Paris au Maroc. Pour voir un peu de chez nous, un peu de chez nos voisins espagnols, et un peu de chez nos copains marocains. Donc cap au Sud. Seul cette fois, pour voir, mais forcément avec une pensée pour Sylvain.